Bolivie: un nouveau coup dur pour l’impérialisme américain

Le président bolivien Evo Morales, dont le gouvernement a veillé à l'amélioration du niveau de vie et à la réduction spectaculaire de la pauvreté pendant son mandat, a été réélu. C'est un nouveau coup dur pour la campagne américaine en cours visant à se débarrasser des gouvernements de gauche en Amérique latine et à stimuler leurs opposants partisans de l'austérité.